vous êtes ici : Les projets aboutis en attente de leur éditeur / L'incroyable panoplie / D'où vient l'idée de ce livre?
22-07-2017

Un des  ouvrages de ma documentation

Deux ouvrages de référence


Une excellente base documentaire : un livre de Justo Miranda

Une vulgarisation inédite...

Au fur et à mesure où je me documentais pour mettre au point les différents scénarios  des missions du Commando K, je découvrais un monde étrange : celui des engins militaires les plus incroyables, conçus, et parfois mis au point, dans le cadre de la seconde guerre mondiale. Il y en avait beaucoup plus du côté allemand qu’ailleurs car après les bombardements alliés, le Reich ne disposait plus de la puissance industrielle pour espérer vaincre et était donc condamné à innover pour tenter d’y parvenir. La variété et la quasi excentricité de beaucoup de ces armes secrètes me stupéfient encore ! J’ai essayé de creuser la question en achetant beaucoup d’ouvrages sur le sujet. Mais j’ai constaté qu’ils étaient tous hyperspécialisés : on trouve des livres sur l’aviation, sur la marine, sur les tanks, etc.. mais rien qui ne prenne en considération l’ensemble des études lancées sur des engins avant-gardistes, toutes armes confondues. J’ai également réalisé que c’était surtout des USA et d’Angleterre que provenait l’essentiel des informations recueillies.


L’envie de combler un vide...

J’ai compris également que j’ignorais tout un pan de cette histoire de la seconde guerre mondiale que je croyais pourtant bien connaître. J’en ai aussitôt conclu que je ne devais pas être le seul et que les lecteurs francophones méritaient sans doute que leur soit révélée  l’existence de cet arsenal presque futuriste. J’ai donc commencé à recenser tout ce que j’avais appris, à le hiérarchiser, à le classer, pour en établir un sommaire cohérent, base d’un futur ouvrage, dès qu’un éditeur l’aurait accepté. Ce qui ne sera pas évident en France car le sujet n’est destiné qu’à une catégorie bien précise d’amateurs et qu’il n’est pas vraiment grand public... L’autre option que j’envisage est de traduire mes textes en anglais et de faire publier l’ouvrage aux USA où les éditeurs sont plus ouverts à ce genre de thématique pointue car le lectorat de langue anglaise est beaucoup plus important.