vous êtes ici : Les projets aboutis en attente de leur éditeur / L'incroyable panoplie / Bonus / Victime du 11 septembre 2001...
22-07-2017

Dessin de l'engin suborbital destiné à bombarder New York

L'engin suborbital prévu pour bombarder New York

 

 


La vidéo interdite de David Myrha

La vidéo interdite de David Myrha

Un scoop!

Quand je me suis lancé dans la préparation de L’incroyable panoplie, j’ai effectué un gros travail de recherche et de documentation. C’et ainsi que j’ai pris contact avec David Myhra, un auteur américain bien connu pour ses publications très spécialisées sur les appareils les plus pointus de la Luftwaffe. Il m’a alors parlé de ses travaux sur un  projet insensé remontant à 1944 : le lancement sur la ville de New York d’une bombe « sale » à base de matières radioactives. C’est moins spectaculaire qu’une bombe atomique mais les conséquences en auraient été presque aussi désastreuses… Son dossier était tellement au point qu’il avait obtenu d’en réaliser un film documentaire, commandé par la chaîne TV History Channel. Il s’annonçait comme un vrai scoop ! Le document était entièrement monté, prêt pour une prochaine diffusion, David Myhra avait déjà été payé, quand s’est produit l’attentat du 11 septembre 2001 contre les « twin towers »…

Autocensure...

La décision des responsables de la chaîne fut alors très rapide : ils déprogrammèrent la diffusion du sujet et annulèrent la vente prévue de la cassette vidéo correspondante : pour eux, le peuple américain était trop choqué pour être en état, psychologiquement, de supporter l’impact de tels documents… !
Quand j’ai su tout cela, j’ai eu aussitôt une envie folle de découvrir cet étonnant reportage, mais David Myhra m’a dit être dans l’impossibilité de m’en procurer une copie vidéo : il était juridiquement pieds et poing liés vis-à-vis de la chaîne TV, n’étant plus propriétaire de l’œuvre. Il ne voulait de toute évidence prendre aucun risque qui puisse le mettre en porte à faux. J’étais terriblement frustré... J’ai alors alerté quelques amis à l’étranger, et l’un d’eux, très introduit dans certains milieux, a réussi à me procurer la cassette de l’émission interdite. Inutile de dire qu’elle m’a largement servi à écrire un des chapitres de L’incroyable panoplie