vous êtes ici : Les projets aboutis en attente de leur éditeur / Le Commando K / D'où vient l'idée de cette série BD
22-07-2017

 

 

L’uchronie, c’est de la science fiction à l’envers. Il s’agit de revisiter un événement, ou une période de l’Histoire, en modifiant un de ses paramètres, et d’en étudier les conséquences. L’histoire du IIIe Reich se prête particulièrement à de nombreuses interprétations uchroniques, car les projets fous lancés par les militaires allemands dans les derniers temps de la seconde guerre mondiale constituent une mine quasi inépuisable.

Un site Internet remarquable, www.luft46.com, (de langue anglaise) s’est attaché à explorer cette piste dans le domaine spécifique de l’aviation. C’est devenu une référence en la matière. Les travaux de mon ami Justo Miranda, avec qui je collabore régulièrement, y sont largement représentés.

 

 


Photo de l'hélicoptère FA 223 Drache

L'hélicoptère allemand "Drache" joue un rôle important dans cette mision du "Commando K"

Internet, source inépuisable d’inspiration...

Dessin de l'hélicoptère Fl 282 Kolibri

L'hélicoptère allemand Kolibri

Au moment où j’ai ressenti le besoin de me documenter pour mettre au point le scénario de La course du renard des glaces, j’ai cherché à me procurer une maquette de l’hélicoptère allemand Kolibri, opérationnel pendant la seconde guerre mondiale. C’est le vendeur d’un magasin parisien qui m’a enseigné un site Internet qui pouvait m’inspirer. Il regorgeait, m’avait-il dit, d’informations sur des projets d’avions allemands n’ayant jamais vu le jour. C’est ainsi que je fis la connaissance du site www.luft46.com. Quelle mine ! Il y avait là de quoi me lancer dans un style de récit qui me tentait depuis un certain temps : l’uchronie.  Modifier légèrement quelques paramètres de l’Histoire et en  déterminer les conséquences... C’est passionnant, et troublant à la fois, à la condition de ne pas en abuser.

Des données historiques incompréhensibles...

Dessin du porte-avions Graf Zeppelin

Dessin du porte-avions Graf Zeppelin

Ce que j’avais appris à propos des hélicoptères du IIIe Reich et de l’existence de son étonnant porte-avions, le puissant Graf Zeppelin qui n’a jamais pris la mer, m’ont donné envie de raconter une histoire les mettant en scène. J’avais été très intrigué notamment que ce navire, très en avance sur son époque, n’ait même pas été bombardé une seule fois par l’aviation alliée... Pourquoi ?
C’est ainsi que sont nés les deux uniques membres du Commando K, car c’est bien sûr à la suite de leur seule action que ce mastodonte a été rendu complètement inutilisable ! J’ai pris tellement de plaisir  à donner vie à Karim et à Kris dans cette première mission, intitulée Coulez le Zeppelin, que d’autres idées de scénarios se sont vite imposées à moi. A ce jour, les synopsis de sept aventures, pas moins, du Commando K, sont au point.