vous êtes ici : Les ouvrages publiés / La Foire aux Frisés / Présentation Résumée
22-07-2017

 

 

 

 


Couverture de l'album BD  La foire aux Frisés

 

 


La quatrième de couverture de La Foire aux Rrisés

Le dos de la couverture de l'album

 

 


Photo d'un tobrouk allemand au bord de la falaise de  de Leucate

Un nid de mitrailleuse sur la falaise de Leucate

 

 


Photo de Jean-Michel Arroyo présentant le premier projet de la couverture de La Foire aux Frisés

Jean-Michel Arroyo et son premier projet de couverture de l'album

La Foire aux Frisés

 

 

Un récit ancré dans l’Histoire...

Photo d'Héléna  en plein travail de rédaction à Leucate

André Héléna en plein travail...

André Héléna (1919-1972) est un authentique écrivain, auteur de plus de 200 romans (romans noirs et romans policiers essentiellement) dont j'ai fait le héros d’une histoire imaginaire, contée dans un album BD. La foire aux Frisés a été publié en 2003. Elle se déroule dans l’Aude, patrie d'André Héléna, dans des lieux bien réels (Narbonne et Leucate), pendant la période troublée de l’Occupation. Elle mêle les agissements de «la Cagoule», ce groupuscule d’extrême droite très actif avant guerre, le sort des soldats français prisonniers en Allemagne, la présence d’une base radar allemande «high tech» sur la falaise de Leucate et les tentatives de la Résistance pour en percer les secrets.


Dessin et Biographie d'André Héléna

Une fiction authentique...

Photo d'une casemate de la batterie côtière allemande de Leucate

Une des casemates de la batterie d'artillerie côtière de Leucate

Cette histoire est une fiction bien réelle car tous les évènements leucatois qui y sont relatés ont véritablement eut lieu. Un scénariste étant par définition libre de créer et d’interpréter, c’est sur la tête d’un même personnage, André Héléna, que toutes ces histoires ont été rassemblées. La recherche de documentation n’a pas été facile, car si la présence ici de l’armée allemande  de fin 1942 à août 1944 est bien connue, et a laissé énormément de traces sous forme de fortifications, personne aujourd’hui ne peut réellement témoigner de ce qui se passait sur ces secteurs militaires, zones alors évidemment interdites.


Photo d'un tobrouk allemand de La Franqui, équipé d'une tourelle de char

Des recherches difficiles

Une photo de l’installation des canons de la batterie côtière de Leucate en 1943

La population de Leucate avait été évacuée sur ordre de l’armée allemande début 44, la petite station balnéaire de Leucate Plage avait été rasée à la même époque, il n’y a plus d’archives des forces d’occupation en raison de leur départ précipité en août 1944. C’est presque un puzzle qu’il a fallu reconstituer, en France, en Allemagne et en Angleterre, pour comprendre ce qu’était précisément le système défensif allemand. Je tenais en effet absolument à ce que La Foire aux Frisés soit basée sur des faits bien réels,  qu’elle soit une sorte de témoignage en images de cette période de l’Histoire.