vous êtes ici : Les ouvrages publiés / Il était une fois Leucate / Bonus / Le bombardier oublié
22-07-2017

 

 


Photo d'un pilote de la Royal Air Force

Un pilote de la Royal Air Force

 

 


Photo de pilotes de la RAF aux commandes d'un bombardier

Pilotes d'un bombardier de la RAF

Un avion mystérieux...

En recueillant des témoignages pour étoffer mon livre j’avais appris que juste après la guerre, des pêcheurs avaient ramené dans leurs filets, assez près de la côte, en face Leucate Plage, des morceaux de carlingue d’avion. D’où provenaient-ils ? Dans quelle circonstance se trouvaient-ils là ? Personne ne le savait... Aucun témoin, aucune archive sur le sujet. C’était frustrant. Après la publication de la première édition  de Il était une fois Leucate, j’ai voulu essayer de combler cette lacune. J’ai donc mené mon enquête.

Une véritable enquête

Photo du Ministère de la Défense britannique

Le Ministère de la Défense britannique

J’ai beaucoup tâtonné avant d’avoir la chance de retrouver une lettre du maire de Leucate qui écrivait en 1945 à la mère d’un aviateur britannique dont le corps avait été rejeté par la mer. J’avais un nom possible : le petit bout de la pelote de laine était apparu, je n’avais plus qu’à tirer dessus. J’ai donc alerté toutes les autorités militaires britanniques pour tenter d’éclaircir le mystère.

La clef du mystère

La photo d’un Halifax Mk II

Un Halifax identique à celui abattu à Leucate

Les archives du Ministère britannique de la défense  sont bien tenues et j’ai ainsi appris qu’un bombardier quadrimoteur avait été abattu le 28 avril 1944 par la Flak de la base radar allemande de Leucate. L’avion s’était abîmé dans les flots et les sept hommes d’équipage avaient péri.
Cette information était totalement inconnue en France. Elle m’a permis d’ajouter une page supplémentaire quand Il était une fois Leucate a été réédité.